Skip to content Skip to footer

Dimanche, je vote Villeneuve d’Ascq citoyenne écolo solidaire !

Notre Collectif a déposé une liste pour une raison simple : nous voulons gagner la mairie de Villeneuve d’Ascq pour y engager la transition écologique, sociale et démocratique. Nous aimons cette ville et y apprécions la qualité de vie. Nous en voyons aussi les défauts. Des défauts qui, pour la plupart d’entre eux, n’existeraient pas si la transition avait été menée durant ce mandat.

D’abord, nous sommes là pour apporter le renouveau politique dont a besoin Villeneuve d’Ascq. Nous ne faisons pas de jeunisme. Résumer le sujet à du jeunisme comme le fait l’équipe sortante, c’est passer à côté de la question de la qualité et de la vitalité de notre démocratie locale. Oui, le cumul des mandats dans le temps est nocif. Oui, il sclérose le pouvoir, favorise le clientélisme, crée des loyautés malsaines allant à l’encontre de l’intérêt général. Oui, Monsieur Caudron a fait des choses pour cette ville, mais ce mandat est celui de trop, le mandat de l’essoufflement.

Faire la ville des proximités

Ensuite, nous sommes là parce que la ville n’a pas fait sa mue écologique. Nous voulons fixer des objectifs ambitieux de diminution de nos émissions de gaz à effet de serre. C’est la moindre des choses lorsque l’on prétend lutter contre les dérèglements climatiques. Nous voulons aménager la Ville différemment, diminuer significativement la place de la voiture en ville pour faire la part belle à la marche, au vélo et aux transports en commun. Nous voulons faire la ville des proximités, qui améliorent le cadre de vie et nourrissent le lien social.

Notre Ville a la chance de compter 350 hectares de terres agricoles. Qu’a fait la municipalité pour que ces terres approvisionnent la restauration scolaire en produits bio et locaux ? Rien. Le maire a signé un arrêté anti-pesticides l’année dernière qui n’a d’autre valeur que celui du symbole. Ce n’est pas à la hauteur. Nous avons besoin de modifier en profondeur les pratiques agricoles sur notre territoire, pour notre santé et pour préserver la biodiversité qui est en crise.

Nous voulons en finir avec l’idée qu’il suffit de planter quelques arbres pour compenser les plus de cent hectares de terres perdus entre 2006 et 2014 et les espèces d’oiseaux disparues de la ville ces dernières années. Comment oser prétendre vouloir lutter contre le bétonnage lorsque l’on a permis que Villeneuve d’Ascq soit la première ville de la Métropole en matière d’implantation de bureaux ?

En finir avec le verdissement de façade

Nous voulons en finir avec le greenwashing, qui consiste par exemple à affirmer que la ville ne consomme que de l’électricité verte alors qu’elle a pour fournisseurs Engie et EDF. Des fournisseurs épinglés par Greenpeace pour leur manque d’investissements dans les énergies renouvelables et pour la fausse publicité autour de leurs offres qui n’ont en réalité rien de vert.

Nous voulons en finir avec les petits pas, qui consistent à installer des arceaux vélos dans les écoles sans créer d’itinéraires cyclables sécurisés et séparés du trafic automobile menant aux écoles. Comment prétendre avoir favorisé le vélo sans avoir mis en œuvre un plan de circulation contraignant l’usage de la voiture, alors que cela aurait pu être fait depuis 2011, en vertu du Plan de Déplacements Urbains métropolitain ?

Nous le ferons, tout en proposant des alternatives efficaces, pour que chacun puisse faire autrement, facilement. Comment l’équipe actuelle peut-elle oser prétendre favoriser les transports en commun alors que ses représentants à la Métropole européenne de Lille, à commencer par le maire, ont voté en faveur de la diminution des moyens accordés à Ilévia ? Comment oser prétendre être pour la gratuité des transports en commun après avoir voté pour l’installation des portiques d’accès aux stations de métro ?

Nous voulons en finir avec la responsabilisation exclusive des individus à travers les défis « Zéro déchet » ou « à énergie positive ». C’est tout le territoire que nous voulons emmener avec nous dans la dynamique de la transition écologique. Pas juste quelques ménages qui y sont déjà sensibilisés. Ce n’est que comme ça que nous pourrons atteindre nos objectifs.

Une transition écolo qui est aussi sociale

Nous voulons améliorer le cadre de vie de toutes et tous, car toutes les Villeneuvoises et tous les Villeneuvois n’ont pas la chance de vivre à proximité de la chaîne des lacs. Oui, des quartiers sont délaissés à Villeneuve d’Ascq, manquent de vie de quartier, de commerces et de services publics de proximité, d’espaces de nature. Oui, des personnes vivent mal à Villeneuve d’Ascq et se sentent oubliées par la municipalité.

Villeneuve d’Ascq propose certes de nombreux services à ses habitants. Ce n’est pas suffisant. Il nous faut mieux accompagner les 11 400 personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté. Il nous faut agir pour promouvoir des activités économiques qui répondent aux besoins des habitants et du territoire et qui créent des emplois durables, non délocalisables et de qualité. Il nous faut mieux loger, à des prix abordables, et lutter contre la précarité énergétique.

Notre projet a comme pour première qualité sa cohérence. Il a aussi pour lui d’être sincère. Nous portons un projet solide et global de transition écologique répondant à la crise climatique et à la crise du vivant. Une transition écologique qui est aussi sociale, puisqu’elle passe par un renforcement de l’entraide, la mise en valeur de tous les savoir-faire, l’attention accordée à toutes celles et tous ceux qui sont actuellement laissés sur le côté, une politique volontariste contre les inégalités.

Faire de Villeneuve d'Ascq une ville qui ose faire confiance à ses habitants

Une transition écologique et sociale que nous ne ferons pas sans les Villeneuvoises et les Villeneuvois ou à leur place. Notre fonctionnement est participatif et collégial, il le restera lorsque nous aurons gagné la mairie. Nous construirons, déciderons et ferons ensemble.

C’est le tryptique que nous vous proposons pour une véritable alternative à Villeneuve d’Ascq. Faisons-nous confiance et prenons la chance qui nous est offerte d’oser faire mieux !

Réagir