Skip to content Skip to footer

Les revirements du maire sur le V’lille

Depuis 2016, le maire de Villeneuve d’Ascq a défendu l’implantation du V’lille de façon très inégale auprès de la Métropole européenne de Lille. Il décrète désormais que le V’lille ne correspond pas aux besoins des Villeneuvois. Une position difficile à suivre.

Des votes et courriers contradictoires

Le 1er avril 2016, le maire et les élu·e·s villeneuvois·e·s siégeant à la Métropole Européenne de Lille votent pour le cahier des charges de la nouvelle concession de service public des transports en commun, qui incluent le service V’lille. Ce cahier des charges prévoit notamment une suppression des stations V’lille considérées comme insuffisamment utilisées. C’est le cas de plusieurs stations villeneuvoises.

Le 19 septembre 2016, le maire écrit au Vice-président en charge des transports à la MEL (c’est alors Gérald Darmanin) « pour trouver des pistes d’optimisation des stations sur notre territoire ». Il proposait d’installer prioritairement des stations V’lille dans les quartiers de la Cousinerie, d’Ascq et du Breucq. Un courrier suivi d’aucun effet.

Le 24 octobre 2018, le maire écrit de nouveau au Vice-président en charge des transports (c’est désormais Daniel Janssens), déclarant qu’il n’est pas acceptable qu’un tiers des stations villeneuvoises soient supprimées. Et notant que « à la mise en place du dispositif de nombreux quartiers n’étaient pas déjà équipés, ce qui réduisait de fait le potentiel de déplacements ». En effet, si l’on veut pouvoir se déplacer d’un quartier à un autre en V’lille, encore faut-il que des stations s’y trouvent. Effet : néant de nouveau.

Le V'lille, pas pour les Villeneuvois ?

Aujourd’hui, le maire affirme que le V’lille fonctionne à Lille mais pas à Villeneuve d’Ascq parce que les Villeneuvois possèdent des vélos, ce qui n’est pas le cas des Lillois… Une affirmation qui ne s’appuie sur aucun chiffre disponible. D’autant que notre Ville compte 56 % de logements collectifs, où il peut être difficile de stocker un vélo.

Un revirement peu convaincant.

NB : la carte provenant du site d’ilévia n’est pas à jour, 8 des stations signalées étant hors service.

Réagir