Skip to content Skip to footer

Pauline Ségard : « la transition écologique, c’est du local ! »

Pauline Ségard, 32 ans, a vécu une partie de son enfance et son adolescence à Villeneuve d’Ascq. Installée à la Cousinerie depuis 4 ans, elle travaille comme collaboratrice politique dans deux collectivités locales. Militante chez Europe Écologie – Les Verts, cette passionnée et infatigable bûcheuse enseigne aussi la Science politique à l’université… et le yoga !

Face à l’urgence climatique, la nécessité d’accélérer partout la transition écologique est aujourd’hui largement reconnue. Mais l’urgence climatique, c’est vraiment un enjeu mondial ! Qu’est ce qui se joue à l’échelle hyper localisée d’une élection municipale ?

C’est vrai que, en tant que citoyen, on peut avoir l’impression que l’enjeu du dérèglement climatique nous dépasse complètement et qu’on ne peut pas y faire grand-chose. D’ailleurs, je n’aime pas l’idée que ce serait seulement aux individus, en fait aux consommateurs, de se responsabiliser. Je suis convaincue que les citoyens ont à leur disposition une arme beaucoup plus puissante pour faire changer les choses : leur bulletin de vote, y compris pour les élections municipales !

Et pour cause : la plupart des leviers de la transition se trouvent au niveau local. Développer la production d’énergies renouvelables, stopper l’extension urbaine, favoriser les modes de transport non polluants, massifier la rénovation énergétique des logements, développer une économie répondant aux besoins des habitants et créant des emplois non délocalisables, etc. Autant de politiques que peuvent mener Villeneuve d’Ascq et la Métropole, en y associant l’ensemble des acteurs du territoire. Émergerait alors une véritable dynamique territoriale, un mouvement d’ampleur collectif vers la transition. Mais pour en arriver là, une volonté politique forte est indispensable.

Et à Villeneuve d’Ascq ? Que faudrait-il faire pour s’engager plus énergiquement dans cette transition ? Quels sont les points forts et les points faibles de la ville pour « y aller », pour se lancer ?

Villeneuve d’Ascq a la réputation d’être une ville verte. En comparaison de certaines de ses voisines, c’est plutôt vrai. Mais la transition écologique est trop souvent réduite à la présence de la nature dans la ville et à des mesures qui, si elles sont nécessaires, sont largement insuffisantes.

D’abord, la nature et ses bienfaits ne doivent pas être circonscrits à nos grands espaces de nature. Ils doivent former une trame verte irriguant l’ensemble des quartiers. C’est très loin d’être le cas aujourd’hui.

Ensuite, la municipalité actuelle n’a pas mis en œuvre de véritable politique de lutte contre les dérèglements climatiques, puisqu’elle ne s’est fixé aucun objectif de diminution de ses émissions de gaz à effet de serre. Dans ces conditions, elle ne peut faire que du saupoudrage. Un exemple : créer des abris vélos dans les écoles est très positif, mais si on ne crée pas en parallèle un vrai réseau continu de voies cyclables séparées des voitures, on peut craindre que ces abris vélos restent vides.

Pour être efficace, la transition écologique et énergétique doit être transversale, c’est-à-dire mise en œuvre à travers l’ensemble des politiques publiques villeneuvoises. Et ce d’autant plus que la transition écologique est aussi une transition sociale : en effet, elle améliore les conditions de vie de tous les habitants. Et elle ne se fera pas sans le concours des Villeneuvois ! En cela, le point fort de Villeneuve d’Ascq est indéniablement son tissu associatif dynamique qui peut relayer des initiatives citoyennes.

Pourquoi avez-vous été sensible à la démarche "Villeneuve d'Ascq 2020 : citoyenne, écolo, solidaire" ? Pourquoi la soutenez-vous ? Que pourriez-vous dire à un villeneuvois qui hésiterait à rejoindre votre collectif ?

Je suis, avec d’autres, à l’origine du lancement de cette démarche. Elle s’est en quelque sorte imposée : comme je l’ai dit, la transition écologique ne se fera pas sans les citoyens, elle est donc aussi une transition démocratique. Nous avons voulu être cohérents en construisant notre futur programme et notre future liste de candidats sur la base des propositions des Villeneuvois, en veillant à l’égalité de la parole de chacun.

Cette démarche est l’occasion pour tous les Villeneuvois d’expérimenter de nouvelles manières de faire vivre la démocratie locale. Expérimentations que nous généraliserons après notre victoire aux élections. Rejoindre notre Collectif, c’est s’approprier dès maintenant ces nouvelles méthodes. C’est retrouver sa place de citoyen en tant qu’acteur central de la vie de notre cité. Alors venez !

Réagir