Skip to content Skip to footer

Rendons le logement abordable pour toutes et tous

Notre programme pour Villeneuve d’Ascq se décline autour de 9 thèmes principaux : transition écologique, gouvernance de la ville, justice sociale, mobilités, économie, nature et biodiversité, tranquillité publique, sport, culture et vie associative. Un choix qui nous a conduit à traiter d’autres sujets essentiels de manière transversale. Pour lancer cette nouvelle série d’articles intitulée « zoom sur notre programme ! », nous vous proposons un éclairage sur l’un de ces thèmes importants : le logement.  

 

Santé, hygiène, intimité, lieux sociaux, accès aux droits : vivre dans un logement de qualité à un prix abordable est la première condition de l’inclusion sociale.

Logement : quelle est la situation à Villeneuve d'Ascq ?

Notre Ville compte près de 45 % de logements sociaux. Malgré ce bon chiffre, le problème premier des Villeneuvois en matière de logement reste son prix. Plus de la moitié des locataires du parc social auraient droit à un logement très social et 67 % des demandeurs y sont éligibles. Le parc de logement social à Villeneuve d’Ascq n’en comprend que… 41 ! Difficile de proposer des logements au loyer abordable dans ces conditions et même l’allocation d’aide au logement ne résout pas complètement le problème. Le poids des charges, en particulier dans les logements mal isolés, s’y ajoute.

16 % des ménages situés sous le seuil de pauvreté vivent dans le parc privé alors qu’ils auraient logiquement droit à un logement social. Cela s’explique par le manque de logements très sociaux et la durée d’obtention d’un logement : plus de 16 mois en moyenne.

Sur la période 2014-2016, 41 % des acheteurs de logement à Villeneuve d’Ascq étaient des cadres, contre 27% dans l’ensemble de la Métropole : un chiffre qui montre bien l’incapacité des Villeneuvois aux revenus plus faibles d’acheter. Le prix du m2 est d’ailleurs plus élevé à Villeneuve d’Ascq que dans le reste de la Métropole en moyenne (2 795 € contre 2 537). L’accès à la propriété peut fragiliser certains ménages, mais nous devons être capables de le faciliter ceux dont la situation le permet, mais pour qui les prix actuels restent trop élevés.

62 % des demandeurs de logement social à Villeneuve d’Ascq vivent déjà dans un logement social. L’enjeu est donc aussi de faciliter les mutations au sein du parc social. Vous êtes nombreux à nous parler de situations de blocage qui durent, parfois depuis plusieurs années : une personne âgée seule dans un appartement trop grand, ou une famille qui a besoin de plus de chambres et qui n’obtiennent pas satisfaction.

Enfin, Villeneuve d’Ascq compte plus de 1 500 logements vacants. Un potentiel non négligeable qu’il nous faut réussir à mobiliser.

Des logements abordables pour toutes et tous : ce que nous proposons

  • Rendre les attributions de logements sociaux plus transparentes par l’établissement de critères clairs permettant de prioriser les demandes en fonction de leur caractère urgent.
  • Massifier la rénovation énergétique des logements dans le parc public et privé pour lutter contre la précarité énergétique. Pour faciliter le financement des éco-rénovations des logements privés, créer une structure de tiers-financement métropolitaine.
  • Renforcer les dispositifs d’aide existants pour les difficultés de paiement de loyer afin d’éviter les expulsions, par exemple en faisant mieux connaître le rôle de la Commission de recours ultime (CRU).
  • Développer une offre de logements à coût abordable grâce à l’Organisme de Foncier Solidaire, qui permet de dissocier la propriété du sol de celle des murs et donc de diminuer le coût d’achat d’un bien immobilier.
  • Mettre en œuvre une bourse inter-bailleurs, comme cela se fait déjà à Paris, pour qu’un logement adapté à votre situation puisse plus facilement vous être proposé.

Réagir